Mission

Développer des approches électromembranaires permettant d’optimiser les lignes de production bioalimentaires tout en minimisant leur impact environnemental et en augmentant la valeur ajoutée des produits finaux. La Chaire de recherche industrielle CRSNG en procédés électomembranaires visant l’amélioration de l’écoefficience de lignes de production bioalimentaires vise également à démontrer les effets santé des nouveaux produits écoconçus et à comprendre les mécanismes biologiques mis en jeu.

Partenaires de la chaire

La transformation des aliments et des boissons est la deuxième industrie manufacturière en importance au Canada. Elle procure des emplois à 300 000 canadiens, compte pour 12 % du total des livraisons manufacturières et génère des revenus atteignant 77,7 G$. À cela s’ajoute le marché en pleine croissance des ingrédients santé et des aliments fonctionnels qui a fortement stimulé l’innovation technologique dans ce sous-secteur de la transformation au Québec et ailleurs au pays : l’industrie canadienne des nutraceutiques et des aliments fonctionnels regroupe plus de 750 entreprises. Au Canada, ce marché jouit d’une croissance annuelle moyenne d’environ 6 % et représente un marché estimé à 11 G$.

Parallèlement à l’augmentation des marchés, l’impact de l’industrie alimentaire sur l’environnement s’accroît considérablement. Cette évolution a notamment entraîné des modifications majeures dans les façons de faire des entreprises, car plusieurs étapes de recherche et de développement sont maintenant requises pour réduire l’impact environnemental des opérations unitaires utilisées (écoconception) et assurer à la population un accès à des aliments santé dont la salubrité a été validée scientifiquement.

Aujourd’hui, le secteur agroalimentaire ne doit plus seulement « nourrir » le monde, mais il doit surtout répondre à de nouveaux enjeux en matière d’aliment santé. Par conséquent, la poursuite d’un développement durable nécessite de revoir les processus de production et passe par l’émergence de nouvelles technologies.

Ce programme de chaire de recherche industrielle (CRI) du CRSNG vise à diminuer l’impact environnemental des procédés de transformation bioalimentaires tout en augmentant la valeur des produits finis. Les objectifs généraux visés sont :

  • Valider de nouvelles approches électromembranaires permettant la production d’aliments fonctionnels enrichis en ingrédients bioactifs tout en minimisant leur impact environnemental;
  • Démontrer les effets santé des aliments générés et comprendre les mécanismes biologiques mis en jeu;
  • Démontrer la faisabilité à grande échelle et à long terme des applications développées;
  • Évaluer l’incidence, dans les lignes de production, des changements écoconçus par l’entremise du concept d’écoefficience.

L’approche expérimentale proposée cible les produits d’intérêt des partenaires industriels soit, entre autres, le jus de canneberge, les lactosérums et les hydrolysats protéiques tels que les hydrolysats de poissons. Il est à noter que l’élaboration de cette approche a été basée sur les problématiques d’écoconception spécifiques à la production de chacun de ces produits ou à l’obtention de nouveaux. La programmation de la CRI se démarque donc à la fois par la mise au point de technologies avant-gardistes au service de l’amélioration de l’efficience des lignes de transformation alimentaire et par son aspect intégrateur des composantes santé dans le but ultime de définir, d’évaluer et d’améliorer l’écoefficience des produits agroalimentaires.

Portée scientifique

En réponse aux problématiques des partenaires, la présente CRI permettra :

  1. la production de nouveaux aliments fonctionnels par l’incorporation de fractions démontrées bioactives;
  2. la production de boissons désacidifiées et diminuant les risques d’inflammation intestinale;
  3. la mise au point de procédés industriels permettant de diminuer les besoins en intrants (énergie et eau potable) des procédés, de minimiser les rejets et d'augmenter la valeur de ces produits relativement à leur empreinte environnementale

Pour les partenaires

Les outils et les données générés dans le cadre de la CRI permettront aux partenaires industriels d'appliquer directement les résultats de la recherche en contribuant à l’élaboration de nutraceutiques et d’aliments fonctionnels actuellement non disponibles sur le marché, à améliorer la valorisation de leurs coproduits et à écoconcevoir leurs opérations. Les partenaires de la CRI pourraient de ce fait augmenter grandement leur compétitivité et leurs parts de marché réciproques.

Pour la société

Les recherches menées dans le cadre de la CRI permettront d’augmenter la compétitivité des industries canadiennes, de contribuer au développement durable par l'utilisation des procédés électromembranaires, de découvrir de nouvelles molécules et d’obtenir des produits aux caractéristiques améliorées. Finalement, elle permettra d’augmenter la qualité de vie et de réduire les coûts liés aux soins de santé par la production d’aliments santé écoconçus.